• Thème 1: Les paysages de village, de ville ou de quartier

     

    Paysage: ce que l'on voit du pays. Les paysages de village, ville ou quartier correspondent aux paysages bâtis et habités au sein de la diversité infinie des différents types de paysages.

    Village et quartier: ils communiquent aux habitants une certaine conscience d'être du village ou quartier. Ce sont des espaces vécus qui s'accompagnent d'un sentiment d'appartenance.

     

    I. La diversité des villages

    Commune de moins de 2000 hab = commune rurale

       1. les villages ruraux traditionnels

    Ils témoignent des activités d'autrefois, surtout activités agraires quasiment disparus ou concentrées dans de plus grandes exploitations et exploitations spécialisées.

    • Les plans des villages sont variés selon leur situation géographique et les types d'agricultures praiquées.

                 - le "village rue" avec des fermes jointives alignées de part et d'autre d'une rue et se faisant face (villages lorrains).

                 - le "village étoile" dérive du "village rue" avec plusieurs rues divergeant d'un point central (village du Haut Jura horloger)

                 - le "village à place centrale" souvent converte d'herbe

                 - le "village rond" où les maisons jointives entourent une place. Un seul chemin pénètre dans le village, et l'arrière des maisons, avec une intention défensive, forme une muraille peu percée d'ouvertures.

                 - le "village perché" dont le plan s'adapte à la pente d'un relief avec ruelles étroites et parfois en escaliers.

    • Les paysages de village ont plusieurs points communs

                 - Maisons regroupées à proximité de l'église paroissiale qui domine le village.

                 - Maisons peu rénovées qui conservent des traces des anciennes activités: grenier couvert pour sècher les légumes

                 - Equipements publics, mairie, acole, lavoir, fontaines, abreuvoirs

                 - Anciennes fermes et maisons transformées par les néo-ruraux en résidence secondaire ou habitation permanente en liaison avec le lieu de travail

     

       2. Les villages des périphéries urbaines

    Les villages traditionnels se transforment dans les préihéries urbaines. Elles reçoivent les activités que la ville voisine  ne peut plus développer faute d'espaces.

    Le village traditionnel s'agrandit par construction sur le territoire communal de petits collectifs, de lotissements, maisons, zones commerciales, services, échangeurs autoroutiers.

    Malgré la volonté locale de maintenir l'authenticité du coeur historique ds villages, les paysages périphériques se banalisent en perdant leur caractère pittoresque.

     

    II. Les paysages de quartier

       1. Les caractéristiques du quartier vécu

    • Découverte du quartier peut s'aborder par description d'une rue en portant attention sur:

                 - le site du quartier, son cadre naturel

                 - les fonctions des immeubles, maisons, commerces...

                 - plaques des rues (origine du nom)

                 - les styles des maisons, balcons, portes d'entrée

                 - les rues: tracés, viabilité, panneaux...

                 - indices de transformations visibles en comparant le quartier à de vieilles photos

    • Le quartier se caractérise par son aspect physique (rues, immeubles, axes de circulation...). Il se définit aussi par ce  qu'y font les hommes: habitat, achats, travail, loisirs...

     

       2. Les types de quartier

    Une première approche des fonctions sociales et économiques dans  les paysages permet d'établir une typologie des quartiers: quartier de centre-ville, quartier commerçant, quartier artisan, quartier populaire, quartier des affaires (bureaux), quartier de loisirs, quartier associatif. 

     

    III. Les paysages des villes

       1. Les limites de la ville

    Pas facile à repèrer visuellement sur le terrain 

    - Autrefois murailles et fortifications les protégeaient de l'extérieur. Bcp d'enceintes détruites laissent place à une voie de circulation  (forme circulaire): Paris, Aix-En-Provence. Les villes qui ont conservé leurs murs ont une forme bien nette: ronde (Guérande), étoile

    - Aujourd'hui les limites administratives se voient grâce aux panneaux d'entrée et de sortie de la ville. Elles se repèrent sur les cartes: plan cadastral, plan de la ville, carte typographique.

     

    2. Le site de la ville

    Il correspond au cadre naturel dans lequel la ville s'est installée à son origine: colline, cours d'eau... Site portuaire de fond d'estuaire: Rouen sur La Seine; site de confluence: Lyon sur Rhône

     

    3. Les paysages urbains à l'intérieur d'une même agglomération sont différents

    - centre ancien ou vieille ville: constructions serrées, rues plus étroites, réhabilitations de certains vieux quartiers

    - quartier des affaires dans les grandes villes: bureaux dans les immeubles modernes

    - banlieues: constitués de grands ensembles ou cités, banlieues pavillonnaires à la périphérie de la ville

    - couronne périurbaine: zone d'agglomérations, regroupement des villes petites et moyennes qui gravitent autour d'une métropole avec l'espace rural densifié qui les entoure.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter