• Le territoire français dans le monde

    ZEE = Zone Economique Exclusive : Zone d'exploration et d'exploitation des fonds marins de l'Etat côtier. La Convention des Nations Unies a créé en 1982 "le droit de la mer" en fixant les frontières maritimes par les Etats côtiers: le mer territoriale, la contigüe, la ZEE, au delà de 200 miles la haute mer.

     

    dom tom

     

     

    I L'originalité géographique de l'outre-mer

    Elle est composée de terres lointaines, dispersées sur la planète à des latitudes très différentes et qui présentent de grandes différences géographiques avec la métropole. Le statut de ces territoires et leur appartenance à la France d'outre-mer trouvent leurs origines dans l'histoire de l'empire colonial français.

     

        1. Les formes de relief de l'outre-mer

    • Caractère physique principal = son insularité. A l'exception de la Guyane, en Amérique du Sud, de la Terre Adélie (Antarctique) qui sont continentales, toutes les autres terres sont des îles dispersées sur tous les océans. Elles font de la France un pays maritime. Le grand nombre d'îles offre à la France une immense ZEE (2° pays au monde).
    • La plupart de ces îles sont rattachées aux acrs insulaires volcaniques:
      - Le volcanisme est une menace vive aux Antilles. Les montagnes sont une contrainte forte, les hauts sommets sont proches du littoral.
      - Les plaines et les bassins sont de petites étendues, situées le plus souvent sur les littoraux.
      - Les barrières montagneuses sont responsables d'une dissymétrie climatique entre le versant au vent humide et le versant sous le vent chaud et plus sec.

     

        2. Les terres d'outre-mer sont dispersées à toutes les latitudes

    Toute la palette des climats est représentée (polaire >> équatorial). Le tropical est le plus marqué. Le modèle de l'île tropicale exposée aux risques des cyclones domine en Nouvelle-Calédonie et dans les DOM (sauf la Guyane). Le contexte climatique (chaud + pluie) est responsable d'une végétation luxuriante à croissance rapide sur les soles fertiles, des milieux humides onsalubres exposés aux endémies tropicales.

     

        3. Le peuplement de l'outre-mer est contrasté

    • Les îles tropicales sont densément peuplées: Martinique, Réunion. La population est très métissée. Taux de natalité élevé, toujours supérieur à ceux de la métropole >> forte croissance démographique. Ils se rattachent à la catégorie des pays en développement. 
    • Les autres terres sont peu peuplées:
      - Les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises): faiblement peuplées >> conditions climatiques répulsives
      - Saint-Pierre et Miquelon: 6000 habitants
      - La Guyane: luxuriante forêt équatoriale quasi vide, hormis la bordure littorale.

     

        4. Les activités économiques sont spécifiques 

    • L'économie est historiquement liée aux conditions tropicales. Les îles se sont spécialisées dans les cultures tropicales (café, canne à sucre, fruits). La Guyane développe l'exploitation forestière. L'agriculture de plantation est un secteur sinistré.
    • Les acitivités industrielles ne se sont jamais vraiment développées sauf l'extraction du nickel en Nouvelle-calédonie. Cette sous-indsutrialisation explique la dépendance de l'outre-mer vis-à-vis de la métropole, les importations sont toujours supérieures aux exportations.
    • Le tourisme apporte des revenus et des emplois. Les touristes viennent surtout de la métropole et l'activité touristique concurrencée par les destinations voisines moins onéreuses (Cuba, Ile Maurice) connaît un développement limité.
      Le tourisme actif en Polynésie française peut être un outil de développement durable.

     

    II Une histore particulière et des statuts différents

        1. La France de l'outre-mer est un héritage du passé colonial 

    • Cet héritage remonte au XVI° S (Saint Pierre et Miquelon) et XVII° S (Guyane, Martinique, Guadeloupe) qui sont devenues françaises bien avant certaines régions de la métropole.
    • C'est au XIX° S, lors de la construction du Second Empire que la France a pris possession des îles d'Océanie et du sud de l'Océan Indien.
    • Après la seconde guerre mondiale, la plupart des pays colonisés veulent accéder à l'indépendance. La décolonisation n'a pas réglé tous les problèmes de la colonisation. La mémoire se transforme en conscience agissante et explique les incompréhensions entre les peuples du nord et du sud.

     

        2. Les statuts des terres d'outre-mer sont en perpétuelle évolution

    • Le département. Dans le cadre de la décolonisation sous la IV° République, en mars 1946, l'Assemblée Nationale vote la loi d'assimilation qui transforme la Guyane, Martinique, Guadeloupe et Réunion en départements: les DOM. Mayotte devient le 31 mars 2011 le 5° DOM ( http://www.lalsace.fr/actualite/2011/03/27/mayotte-101-e-departement )
    • La région. Depuis 2004, la Polynésie française et la Nouvelle Calédonie forment des POM (Pays d'outre-mer). La Polynésie est la seule terre à avoir un président de pays. La Nouvelle-Calédonie a un statut spécifique en attendant qu'un référendum local décide en 2014 de son indépendance ou de son maintien dans la République (http://www.world-territories.com/ttfr/lesaviezvous.php#5)

     

    http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/francophonie/dom-tom.htm

     

    III La place à part de l'outre-mer

        1. Le mal développement

    Il désigne un développement dépendant de l'assistance extérieure à la place des activités locales, totalement ou partiellement. L'éloignement, la dispersion et la diversité des statuts de l'outre-mer expliquent son existence.

    • Les DROM sont de plus en plus dépendants de la métropole
      - Le secteur tertiaire public est très développé. Depuis la départementalisation, l'Etat français emploie un grand nombre de fonctionnaires. Ils reçoivent un salaire supérieur à ceux de la métropole, ce qui provoque un désésquilibre dan sles sociétés locales.
      - Les DROM bénéficient de la politique sociale métropolitaine: allocations, RSA
    • Les DROM sont des régions ultra-périphériques
      - Les régions ultra-périphériques ou RUP font partie de l'UE avec les mêmes droits et obligations et bénéficient donc des aides européennes.
      Politique de cohésion régionale de l'UE = réduire les inégalités en accordant une priorité dans l'attribution des aides communautaires aux régions des pays les plus en retard sur le plan économique, celles sont le PIB < 75% du PIB moyen de l'Europe. Les DROM en font partie.
      - Outre-mer = périphérie défavorisée souvent secouée par des revendications sociales? C'est un ensemble fragile, plus pauvre que la métropole, mais plus riches que les pays voisins des Caraïbes >> frein aux échanges.
      Le développement des RUP est freiné par l'insularité, le relief, l'éloignement de l'Europe.

     

        2. La participation à la puissance française

    • Une puissance pélogique (=liée à la mer) donnée à la France par la ZEE de la France (10 millions km², 172 îles d'outre-mer). 4,8 millions km² se situe autour des 118 îles répertoriées en Polynésie française. Les étendues océaniques sont explorées et exploitées pour ses ressources de la pêche, hydrocarbures, nodules métalliques sous-marins.
    • Un rayonnement scientifique apporté grâce à la Terre Adélie. Le Traité de l'Antarctique (1959) reconnaît ce continent comme terre propice à la recherche scientifique et la coopération internationale. Complété en 1991 par le protocole au Traité sur l'Antarctique, relatif à la protection de l'environnement en Antarctique, il accorde la priorité aux activités de recherche scientifique, inetrdit les activités militaires, l'exploitation des ressources minérales. La France, dans le cadre de recherche spatiale, a installé une base de lancement des fusées Ariane à Kourou en Guyane.
    • Une puissance politique et militaire est assurée par la présence géographique de la France sur tous les océans. Elle contrôle les grandes routes maritimes. De nombreux militaires stationnent sur les terres d'outre-mer.

     

    L'outre-mer donne à la France une présence mondiale.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter