• La Révolution Française: l'aspiration à la liberté et à l'égalité (1789-1792)

    Salon français Furet: "la naissance de la démocratie" >> avant 1789, grande effervescence liée à l'ex politique anglais (régime parlementaire) et à l'indépendance des Etats-Unis. Même si personne envisage la révolution, beaucoup reconnaissent la nécessité de réformes.

     

    I Les causes de la Révolution Française

    Télécharger « causes de la révolution »

     

    causes révolution française


    • A partir de 1787-1788, la monarchie française doit affronter de multiples difficultés à l'origine d'une situation explosive:
      - une crise sociale due aux inégalités entre les privilèges (pas d'impôts) et les autres que sui reposent toutes les charges.
      - une crise politique et d'autorité > Louis XIV subit l'influence de son entourage.
      - une crise économique > la récolte de blé de 1788 est particulièrement mauvaise. 
      - une crise financière > les caisses de l'Etat sont vides.
    • La convocation des Etats-Généraux: l'assemblée de représentants des 3 ordres (Clergé, Noblesse, Tiers-Etat) pour exprimer leur point de vue que la question de l'impôt apparaît à beaucoup comme une solution pour sortir de la crise. Après hésitation, Louis XVI les convoque le 5 mai 1789. Les Français sont invités par le roi à présenter leurs doléances et à désigner leurs représentants.
    • Les Cahiers de doléances préparent la tenue des Etats-Généraux: ≈60 000, témoignent de l'état de l'opinion à la veille de la Révolution.


      La rédaction des Cahiers de doléances et l'élection des représentants se font selon des modalités précises:
      - Clergé et Noblesse: se fait dans le cadre de réunions tenues au chef-lieu du baillage ou de la sénéchaussée. 
      - Tiers-Etat: les réunions ont lieu d'abords dans les paroisses rurales et des communautés urbaines où sont désignés des envoyés qui s'assemblent ensuite au chef-lieu du baillage pour fondre en un texte commun les doléances des paroisses et des communautés urbaines  et de choisir les députés envoyés à Versailles.

    Textes qui expriment la revendication du droit au bonheur, les cahiers ruraux mettent l'accent sur la misère des campagnes et s'en prennent aux droits seigneuriaux et à la fiscalité royale. Certains cahiers du clergé sont proches des idées du Tiers-Etat; d'autres sont hostiles à la liberté de pensée et à la tolérance.
    Les cahiers de la noblesse demeurent attachés à leurs privilèges et aux droits seigneuriaux.

     

    II 1789: l'année sans pareille

    • 5 mai: après ouverture des Etats-Généraux à Versailles, les députés du Tiers-Etat (pour eux représente 96% de la nation) se proclament Assemblée Nationale le 17 juin et le 20 juin ils jurent de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France >> Serment du jeu de Paume

      serment du jeu de paume

       

      Télécharger « serment du jeu de paume »

    • 14 juillet: Prise de la Bastille par les Parisiens mettant fin à l'arbitraire royal.
      Pendant l'été > "Grande Peur" > les paysans vont dans les châteaux, pillent les registres des droits seigneuriaux.
      Pour ramener l'ordre, les députés décident d'abolir les privilèges > Abolition dans la nuit du 4 août
    • 26 août: Grands principes qui doivent fonder le nouveau régime, précisés dans la DDHC. Ce texte a pris ultérieurement valeur universelle et ne peut faire l'objet d'aucun débat contradictoire
      Vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=QzIXdTw6ft0
    • 5-6 octobre: Louis XVI n'acceptent pas les décisions révolutionnaires; des milliers de Parisiens se rendent à Versailles et ramènent le roi et sa famille à Paris > Retour du roi au château des Tuileries = victoire du peuple de Paris > le gouvernement du pays se fera désormais sous sa surveillance.

     

    III Le temps de la monarchie constitutionnelle (1791-1792)

    • La Constitution met en place une MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE: Louis XVI = "roi de France par la grâce de Dieu" devient "roi des Français par grâce de Dieu et constitution de l'Etat"
      - pouvoir exécutif: confié au roi qui nomme les ministres, peut opposer son veto au vote des lois et les fait exécuter.
      - pouvoir législatif: Assemblé constituante, élue pour 2 ans, 745 députés qui votent les lois et le budget. Système de suffrage censitaire et indirect (Les femmes et les citoyens passifs ne votent pas). Les citoyens actifs élisent 40 000 électeurs eux-mêmes députés.
      - pour résoudre la question financière, 2 novembre 1789, l'Assemblée constituante met les biens du Clergé qui deviennent biens nationaux à la disposition de la nation. En attendant d'être vendus, l'Assemblée crée des bons du trésor, assignats remboursables en terres qui permettent à l'Etat de disposer immédiatement de l'argent des ventes à venir.
      - ordres religieux supprimés en février 1790 pour règler le statut du clergé séculier.
      Rédaction par les constituants de la constitution civile du clergé où les prêtres doivent prêter serment de fidélité à la nation et au roi.
      Décision condamnée par le Pape, elle divise le clergé en prêtres jureurs et réfractaires, elle détourne une partie des catholiques de la Révolution.
    • L'Assemblée constituante se sépare le 30 septembre 1791 et laisse palce à l'Assemblée législative après avoir accompli une oeuvre immense de réorganisation de la France.
      La fuite manquée du roi, la fusillade du Champ de Mars frappent l'opinion et divisent les révolutionnaires entre modérés et sans culottes. La Révolution est menacée de l'extérieur par les nobles qui ont émigré et qui sont soutenus par les monarchies étrangères, et à l'intérieur par les prêtres réfractaires qui s'appuient sur le peuple catholique.
      Déclaration de guerre à l'Autriche le 20 avril 1792 à cause des relations entre la Révolution et l'Europe + premières défaites dressent le peuple contre le roi. La Patrie est proclamée en danger (11/07 par l'Assemblée législative) ce qui provoque l'enrôlement de milliers de personnes de toutes les provinces de France.

      prise des Tuileries


      Après la prise des Tuileries dans la nuit du 9 au 10 août 1792 sous la pression de la rue, les députés votent l'arrestation du roi et l'élection au suffrage universel d'une nouvelle Assemblée: La Convention.

      Télécharger « La révolution bourgeoise »


      Prise des Tuileries = chute de la monarchie, échec des révolutionnaires modérés et entraîne une radicalisation de la Révolution. 

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter