• La christianisation du monde gallo-romain

    En Occident du II° à la fin du V° siècle, le christianisme s'impose comme la religion du plus grand nombre. Il est le résultat de 2 phénomènes:

    • la croyance du message de Jésus
    • l'organisation de la nouvelle religion par Paul de Tarse.

    En Gaule romaine, les chrétiens subissent des persécutions. La christianisation y est inégale selon les classes sociales, les lieux.

    Elle est considérée effective par la majorité de la population dès le III° siècle.

     

    I. Le message de Jésus

    Le christianisme est né en Palestine. Il émane de la prédication de Jésus qui a vécu à l'apoque d'Auguste et a été crucifié sur l'ordre des Romains (30). La vie de Jésus est connue par les Evangiles, écrits après sa mort à partir de témoignages. Les disciples l'ont vu vivant après sa mort, c'est donc bien le Messie annoncé par les prophètes Juifs et envoyé par Dieu.

    Christianisme = religion d'amour des autres et de fraternité universelle. Sa vocation à l'universalité en fait son succés et explique son triomphe.

     

    II. L'organisation de la nouvelle religion par Paul de Tarse (St Paul)

    Elle se fait connaître grâce aux Actes des Apôtres et aux Epîtres.

    Originaire de la ville de Tarse, juif et citoyen romain, St Pauln'a pas connu Jésus mais a été bouleversé par la vision qu'il a du Christ ressuscité. Il se convertit au christianisme en 38, crée des communautés chrétiennes pour répandre le message de Jésus auprès des non-juuifs. Il meurt à Rome, décapité, vers 67. St Paul est celui par qui le christianisme sort du milieu juif de Palestine et pénètre le monde romain. Son approt au christianisme est déterminant.

     

    III. La diffusion du christianisme dans le monde gallo-romain

    Les rapports entre le christianisme et l'empire romain sont complexes et évoluent du I° au VI° siècle.

    • Les chrétiens sont d'abord persécutés et exécutés sur l'ordre des autorités romaines car ils sont considérés comme des éléments subversifs à cause de leur prosélytisme et leur refus de rendre un culte à l'empereur. A partir du IV° siècle, ils sont comblés de faveurs et le christianisme devient la religion officielle de l'Empire. La décision est motivée par le fait que les empereurs romains se sont rendus compte que le christianisme pouvait être un élément de cohésion de l'empire au moment où celui-ci était menacé par les barbares.
    • Le christianisme se répand en Gaule à partir du II° siècle. Sa compréhension ne peut se faire en dehors du contexte religieux et politique de l'Empire romain. Il atteint toutes les classes sociales, les villes avant les campagnes. Plus ancienne mention = communauté de Lyon et martyrs de 177 dont le récit a été transmis par Eusèbe de Césarcé (= père de l'histoire religieuse) > Blandine (jeune servant) qui subit des tortures avant d'être mise dans un filet et livrée à un  taureau.
    • La diffusion du christianisme se fait surtout au III° siècle. Les Eglises de Gaule sortent de l'ombre quand l'Empereur Constantin (converti en 312) reconnaît le christianisme en 313 par l'Edit de Milan.

    325: Concile de Nicée convoqué et présidé par Constantin, fixe le dogme du christianisme

    337: Mort de Constantin; le christianisme fait de nouveaux adeptes et s'organise en se calquant sur le cadre politique existant.

    Les Evêques sont élus par les communautés chrétiennes, dirigent des espaces qui serviront de cadres aux futurs diocèses. La nouvelle religion pénètre plus dan sle Midi que dans le Nord.

    • A la fin du IV° siècle, Saint Martin de Tours décide de se consacrer à la christianisation des campagnes. Nous le connaissons grâce à la Vie de St Martin écrit par un écrivain gaulois.

    Martin est d'abord simple soldat dans l'armée et partage son manteau avec quelqu'un un jour d'hiver. Ensuite dans un songe lui apparaît le Christ revêtu de la moitié du manteau selon l'acrivain gaulois (Sulpice Sevère). 2 ans plus tard, il quitte l'armée et se fait baptiser. Il rejoint l'Evâque de Poitier qui l'ordonne prêtre puis devient Evâque de Tours (330) et décide de se consacrer à l'évangélisation des campagnes. Il répand son culte dans toute la Gaule et au Moyen Age, son tombeau devient le centre d'un important pélérinage.

     

    IV. Les héritages de Rome et du christianisme

    Nous sommes les héritiers de la civilisation gallo-romaine. Cet héritage est visible de nos jours dans:

    - Vestiges architecturaux comme les édifices bâtis par les romains (théâtre, arènes, routes...)

    - Les partiques sociales: conseils municipaux qui se tenaient régulièrement dans les villes gallo-romaines

    - Les institutions comme l'Eglise catholique, issue de l'organisation des églises chrétiennes du IV° siècle

    - Les éléments de notre vie quotidienne comme les jours et les mois du calendrier (Juillet vient de Julius César; Août de l'empereur Auguste).

     

    Liens: Télécharger « déf la christianisation.pdf »

               Télécharger « la christianisation.pdf »


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter