• L'Islam

    I L'Islam, une nouvelle religion

    Née au VII° S à la Mecque
    Islam = soumission à Dieu ou à l'Etat musulman

    • Le prophète Mohammed, né en 571, prêche d'abord dans sa ville natale (Mecque) mais les habitants hostiles ont peur qu'une nouvelle révolution remette en cause leurs intérêts.
      Juillet 622, il s'enfuit à Médine = ville du prophète.
      Exil = naissance du 1er Etat musulman + 1ère umma. Dés le début, l'appel religieux et le projet politique sont liés.
      Les révélations faites à Mohammed par Dieu par l'intermédiaire de l'Ange Gabriel sont transmises à ses disciples durant 20 ans.
    • Le Coran comprend 114 sourates.
      Faits et gestes du Prophète forment la Sunna.
      Coran et hadiths = 2 sources de leur religion

      5 piliers de l'islam

    • Les 1ers musulmans convertis sont séduits par la simplicité du message de l'Islam: soumission à Dieu et devoir de purification en attendant le jugement dernier.
      Nouvelle conception de la société fondée sur la solidarité: tout musulman est frère de tout autre musulman.
      La prière se fait à la mosquée > une dans chaque quartier + une dans chaque ville (la mosquée du vendredi)

     

    II La conquête par les armes d'un vaste empire arabe

    • La 1ère expansion vise à soumettre plus qu'à convertir. 623: la communauté entre en guerre contre les infidèles de la Mecque.
      632: mort du prophète. L'Arabie est unifiée et convertie à l'Islam. Les successeurs, les califes, doivent consolider et développer l'Etat fondé à Médine et préciser, codifier les principes de l'Islam.
    • En quelques années les 1ers califes conquièrent un immense empire qui s'étend de l'Atlantique aux limites de l'Inde. La conquête est possible grâce au message religieux qui a unifié et mobilisé les Arabes.
      632 à 711: la conquête de déploie d'Est en Ouest provocant la conversion massive des peuples soumis et assure la dhimma (protection) des communautés juives et chrétiennes.
    • Très vite, des rivalités politiques et religieuses divisent la communauté. Les dynasties se disputent le califat (fonction politique et religieuse).
      Chiites = partisans d'Ali, gendre du prophète > un calife est un descendant de Mohammed.
      Sunnites = Le califat doit revenir au meilleur des musulmans.
      Après l'assassinat d'Ali, la dynastie sunnite des Omeyyades s'installe à Damas.
      750 Les Abbassides chassent les Omeyyades.
      762 Fondation d'une nouvelle capitale = Bagdad
      X° S L'empire est divisé en 3 califats: Bagdad, La Caire, Cordoue + petits royaumes

     

    III La conquête par l'arabisation et l'Islamisation

    Les langues et les modes de vie se diffusent chez tous les peuples conquis: unité remarquable.

    • arabisation = pratique de l'arabe écrit et parlé, définitif autour de l'an mille au Proche-Orient. Non totale en Iran (Persan), Maghreb (Berbère)
    • Islamisation = adoption de l'Islam comme religion lente et inégale selon les région (+ rapide dans les villes que les campagnes)

     

    IV L'äge d'or du monde arabo-musulman

    • Du VII au XI° S, sous les Abassides, le monde arabo-musulman connaît un véritable âge d'or. La prospérité de l'Empire est assurée par le contrôle des voies de commerce entre l'Orient et l'Occident. L'irrigation est soignée = production de céréales, légumes, fruits, plantes textiles.
      La diffusion dans les provinces est possible grâce à l'unification politique. De nombreuses voies caravanière, fluviales, maritimes sillonnent l'empire. Les soieries de Chine, les épices d'Inde, les fourrures et les exclaves des forêts du nord arrivent à Bagdad et sont redistribués dans toutes les provinces.
    • Les villes, centres du pouvoir politique, religieux et commercial = foyers de ce dynamisme. Elles sont beaucoup plus peuplées que les autres villes d'Europe. Elles sont les lieux de vie des fonctionnaires, marchands et artisans.
    • Les VIII° - X° S voient l'essor de la culture et des sciences. Savants, littrés, hommes de sciences sont soutenus par les souverains dont certains sont de véritables mécènes.
      La croissance progresse dans les sciences religieuses, les sciences anciennes, la poésie, la médecine, les maths, la géographie.
      L'introduction du papier d'origine chinoise permet une large diffusion des livres et les califes construisent des bibliothèques où sont rassemblés des ouvrages de toute nature.

     

    Les apports de la civilisation musulmane à la croissance occidentale concernent différents domaines:
    - Lettres et sciences humaines: traduction de manuscrits de la Perse, Inde, Grèce antique (Platon, Aristote). Les géographes parcourent l'Asie et l'Afrique et en font des descriptions précises > cartes.
    - Médecins arabes: amélioration des diagnostics, progrès en ce qui concernent les amputations, traitement des franctures, luxations, ligatures des vaisseaux.
    - Plan commercial: Les commerçants chrétiens apprennent de nouvelles technologies de navigation (astrolabe, boussole). L'arithmétique arabe développe les pratiques commerciales: nouveaux contrats, développement des prêts et changes.
    - Domaine agricole: les musulmans transmettent les techniques d'irrigation venues de Perse et introduisent de nouvelles cultures (aubergines, abricots, coton).

     

    Lien: Labo interactif Islam


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter