• LA PREHISTOIRE 


    .Nathan

    1) Quelles ont été les grandes étapes de l’évolution humaine ?
    2) Les hommes de Néanderthal étaient-ils primitifs ?
    3) En quoi l’homme moderne représente-il une étape particulière dans
    l’évolution humaine ?
    4) Quelle était la signification des peintures pariétales ?
    5) Comment s’exprime la pensée symbolique des hommes préhistoriques ?
    6) En quoi le Néolithique est-il une période cruciale dans l’histoire humaine ?




    .Hatier 2010

    7) Comment se caractérise la période paléolithique ?
    8) Qu’est-ce que la révolution néolithique ?
    9) Quelles sont les formes préhistoriques ?
    10) Comment évolue l’outillage pendant la Préhistoire ?




    LES CELTES (GAULOIS)

    1) Vercingétorix, l’histoire et le mythe. (corrigés Nathan p68)
    2) les gaulois sont-ils des Barbares ? (corrigés Nathan p68)
    3) En quoi l’année 52 avant J-C est-elle une date importante dans l’histoire de
    France ? (corrigés Nathan p68)
    4) Les caractères originaux de la civilisation gauloise






    LA ROMANISATION DE LA GAULE

    1) L’importance des voies de communication en Gaule romaine (corrigés Nathan
    p68)


    2) Comment s’est traduite la romanisation de la Gaule ? (corrigés Nathan
    p68+corrigés prof)

    3) Comment les élites gallo-romaines s’intègrent-elles à l’Empire romain ?


    LA CHRISTIANISATION DU MONDE GALLO-ROMAIN



    1) Le rôle des évêques en Gaule (de l’Empire à la mise en place des royaumes
    barbares). (corrigés Nathan p68)


    2) Les difficultés de la christianisation de la Gaule ? (corrigés Nathan p68)

    3) L’apparition des monastères en Gaule et leur rôle.

     


    Naissance de la France ; un état royal, une capitale, une langue

    1) Par quels moyens les rois de France arrivent-ils à imposer leur pouvoir au
    Moyen-âge ? (corrigés Nathan p110)
    2) Le roi dans la construction de l’Etat en France au Moyen-âge.
    3) L’affirmation du pouvoir royal dans la France médiévale Xème-XIIIème
    siècles (G5-2009 ; corrigés Hatier 2010)
    4) Qu’est-ce que la guerre de Cent ans ? (corrigés Hatier 2010 p70)






    L’EUROPE DES ABBAYES ET DES CATHEDRALES

    1) Comment évoluent les édifices religieux européens de l’art roman à l’art
    gothique ? (corrigés Nathan p110)
    2) Comment l’Eglise intervient-elle dans la société au Moyen-âge ? (corrigés
    Nathan p110)
    3) L’art gothique, révélateur d’une nouvelle spiritualité en Europe au Moyen-
    âge ?
    4) L’encadrement des hommes par l’Eglise dans la société de l’occident
    médiéval (X-XIII) . (G6-2009 ; corrigés Hatier 2010)




    LA NAISSANCE DE L’ISLAM

    1) Quels échanges se développent entre Chrétiens et musulmans au
    Moyen-âge ? (corrigés Nathan p110+corrigés prof)
    2) Comment se manifeste la richesse de la civilisation musulmane au
    Moyen-âge ? (corrigés Nathan p110)
    3) Quelles sont les caractéristiques de la religion musulmane ?
    4) Le bilan des Croisades (G1-2009) (corrigés hatier 2010)

    LE TEMPS DES DECOUVERTES ET DES CONQUETES

    1) Groupe 1 2006 Les conséquences des grandes découvertes
    2) Groupe 4 2006 Grandes découvertes et exploitation coloniale


    LA RENAISSANCE

    1)L’humanisme et la Renaissance : une nouvelle vision de l’homme et du monde ?
    (corrigés Nathan p162+corrigés prof)

    2)En quoi les Réformes appartiennent-elles à la Renaissance ?





    LA MONARCHIE ABSOLUE EN FRANCE

    1)L’Ancien Régime. (corrigés Nathan p162)

    2)Le Roi au XVIIème siècle en France.

     


    LE MOUVEMENT DES LUMIERES

    1) Que sont les Lumières au XVIIIème siècle ? (corrigés Nathan p162)




    LA REVOLUTION ET L’EMPIRE

    1)Quel bilan de la Révolution française ? (corrigés Nathan p 201)

    2) Les origines multiples de la Révolution française ?

    3)1789 : ruptures et conséquences (corrigés prof)

    4) L’année 1789. (G6-2009)

    5) Quels sont les aspects de la crise que connait le royaume de France à la fin
    des années 1980 ? (G3-2009) (corrigés Hatier 2010)

    6) 1788-1815 : une France bouleversée par la Révolution et l’Empire dans les
    domaines politiques et sociaux (G2-2009) (corrigés Hatier 2010)





    L’EXPANSION INDUSTRIELLE ET URBAINE EN EUROPE

    1)En quoi l’industrialisation du XIXème siècle marque-t-elle une rupture pour
    l’évolution économique et sociale de l’Europe ? (corrigés Nathan p 201)

    2)Comment l’industrialisation a-t-elle transformé les villes européennes au
    XIXème siècle ? (corrigés Nathan p 201)

    3)Les ouvriers dans la société industrielle au XIXème siècle ?



    LA COLONISATION

    1)La colonisation a-t-elle été un progrès ? (corrigés Nathan p 201)

    2)Comment les européens justifient-ils la colonisation dans la 2ème ½ du XIXème
    siècle ?



    LA NAISSANCE DE LA REPUBLIQUE EN France

    1)En quoi l’école fut-elle un vecteur de l’ancrage de la République en France au
    XIXème siècle ? (corrigés Nathan p 201)

    2)Quelles difficultés la république doit-elle surmonter avant les années 1870 ?
    (corrigés Nathan p 201)

    3)Comment la République a-t-elle été adoptée par les français ?

    4)L’installation de la République au XIXème siècle : ses difficultés.





    LES GUERRES AU XXème siècle

    1)La résistance française 1940-1944 (France libre, Résistance intérieure)
    (corrigés Nathan p 253)

     


    LE NAZISME

    1)Les principales caractéristiques du régime nazi ? (corrigés Nathan p253)

    2)L’antisémitisme et la persécution des Juifs par les Nazis (1933-1945)

     


    LA Vème REPUBLIQUE

    1)Le président de la république sous la Vème République (corrigés Nathan p253)

    2)les caractéristiques de la Vème République

    3)Les principaux pouvoirs du Président de la République de la Vème République
    et leur évolution. (G4-2009 ; corrigés Hatier 2010)






    LA SOCIETE EN France DANS LA 2ème ½ du XXème siècle

    1) En quoi les progrès scientifiques et techniques ont contribué à transformer le
    mode de vie des Français dans la 2ème ½ du XXème siècle ? (corrigés Nathan p
    253)

    2) Les principales évolutions de la société française dans la 2ème ½ du XXème
    siècle. (corrigés Nathan p 253)

    3) Les femmes dans la société française après 1945

    4) Les Nations unies depuis 1945


    votre commentaire
  • - Alors qu’elle ne comptait que six États en 1957, la Communauté économique européenne (CEE) puis, depuis 1992, l’Union Européenne (UE) regroupe aujourd’hui 27 pays. De nombreux autres se portent candidats ou affichent leur intention de l’être dans les prochaines années. L’UE a-t-elle vocation à englober la totalité du continent européen ?

    - Par sa dimension à la fois politique, économique et sociale et environnementale, l’UE est beaucoup plus qu’une simple zone de libre-échange. L’UE peut-elle construire des politiques communes dans de multiples domaines tout en assurant le développement de l’ensemble de ces membres ?

    - Depuis 1957, la construction européenne doit concilier élargissement et approfondissement. L’Europe à 27 peut-elle fonctionner comme l’Europe des Six ? Quelles réformes l’UE peut-elle entreprendre pour faire progresser l’intégration de ces membres ?


    Quelles significations donner aux appellations : Europe, CEE, UE ?

    L’identité de l’Europe semble aujourd’hui en cours de constitution, en réaction par rapport à l’émergence de nouvelles puissances mondiales. Initialement fondée pour mettre fin aux violents conflits qui avaient opposé, entre autres, la France et l’Allemagne, l’Europe s’est peu à peu élargie, quantitativement et qualitativement sur la base d’une prise de conscience de la nécessité de constituer face aux États-Unis au Japon et à la Chine, un ensemble organisé et capable de rivaliser économiquement et politiquement avec eux.

    La CEE ou Communauté économique européenne : est le nom donné en 1957 à la première organisation de l’Europe par le traité de Rome. Cette appellation était volontairement restrictive car elle limitait les liens entre les États à une simple coopération économique.

    L’UE ou Union Européenne : est une organisation internationale qui repose sur une construction ancienne. Elle est établie par le traité de Maastricht en 1992 et regroupe 27 états. L’UE est plus qu’une simple organisation des politiques économiques de ses États membres. Elle a pour objectif de garantir la paix, de faire disparaître la pauvreté, de renforcer la démocratie, de garantir les droits de l’homme et d’aider les pays en développement en Europe. Les deux inspirateurs de cet ensemble sont Jean Monnet, Commissaire au plan et Robert Schuman, Ministre des Affaires étrangères. L’UE est devenue un véritable acteur de l’aménagement du territoire : (création du FEDER en 1974), l’instauration d’une politique régionale européenne de rééquilibrage au profit des régions en retard de développement en 1988, et enfin par la création du SDEC (Schéma de Développement de l’Espace Communautaire) en 1999.

    La construction européenne résulte d’une volonté continue initiée par des états européens dès le lendemain de la Seconde guerre mondiale.

    Deux processus concomitants sont à préciser tout au long des différentes étapes de la construction européenne :

    - un processus délargissement par l’adhésion de nouveaux pays aux traités et accords qui se succèdent depuis cette date,

    - un processus dintégration (ou d’approfondissement) par l’adoption de lois et de pratiques communautaires.

    Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, il s’agit pour six états européens (République fédérale

    d’Allemagne, France, Italie, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg) de redéfinir des relations autour de

    valeurs communes dans un espace commun. Ils peuvent être considérés comme les fondateurs de la construction européenne. Pour ce faire, ils mettent en place une première instance, le Conseil de l’Europe dès 1949. Celui-ci adopte en 1955 le premier symbole européen : le drapeau bleu azur comportant en son centre un cercle de douze étoiles d’or. Dans cette démarche, il faut citer les français Jean Monnet et Robert Schumann, l’allemand Konrad Adenauer, l’italien Alcide De Gasperi.


    I –  Une construction d’abord économique et financière, reposant sur des valeurs communes : 1957-1972. 

    • La reconstruction de l’Europe dévastée par la guerre passe aussi par des accords économiques. La Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) décidée par les Six, en 1951, a constitué une première gestion commune des industries lourdes du charbon et acier. Elle inaugure une suite d’accords qui veulent renforcer la coopération économique et financière et faciliter les échanges.
    • L’étape la plus importante en est la signature à Rome des traités instituant la Communauté économique européenne (CEE) visant un espace économique intégré de libre-échange par la suppression des droits de douane et d’uniformisation des droits de douane sur les produits importés (effectives en 1968) et la mise en place d’une politique agricole commune (PAC, effective en 1962), donnant aux Etats membres un contrôle commun de la production alimentaire. Les prix agricoles sont uniformisés dans l’ensemble de la Communauté, la CEE couvre seule ses besoins alimentaires et s’assure que les agriculteurs ont un revenu décent. D’autre part, la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom) est créée en 1957 qui a pour objectif de coordonner la recherche autour de l’énergie nucléaire, afin de diminuer la dépendance énergétique de la CEE.

     

    II – Les nouveaux enjeux de l’élargissement de la Communauté européenne : 1973-1991.

    • L’entrée de nouveaux états, après de très longues procédures, au sein de la Communauté à partir de 1973 (Danemark, Royaume-Uni, Irlande), puis en 1981 (Grèce) et en 1986 (Portugal, Espagne) portant à 12 les états-membres, exige une attention particulière à des économies nationales hétérogènes. Les questions du développement régional au sein de l’espace européen et de la stabilité monétaire des états membres trouvent des réponses dans deux accords essentiels : le Fonds européen de développement régional (FEDER 1974) qui facilite le transfert de ressources financières des régions riches vers les régions pauvres et la création du système monétaire européen (SME 1979).
    • Dans le même temps des besoins de démocratie s’expriment au sein de la Communauté qui retrouve la vocation politique de ses pères fondateurs. Deux décisions y répondent : l’adoption du suffrage universel pour élire le Parlement européen en 1979 (même si celui-ci ne dispose pas d’un pouvoir législatif complet) et la libre circulation des citoyens entre les états-membres à partir de 1995 (accords de Schengen 1985). L’ensemble des mesures prises sont synthétisées dans l’Acte Unique européen de 1986 qui jette les bases d’un fonctionnement renforcé des instances de gouvernance européenne – notamment institutionnelles et monétaire-et de coopération entre les états-membres. L’hymne européen (Hymne à la Joie de Beethoven) est adopté de manière définitive la même année. Un programme européen d’échanges d’étudiants « Erasmus » voit le jour dès 1987.

     

    III – L’Union européenne : une intégration renforcée et un élargissement difficiles à mettre en œuvre (1992-2009)

    • L’effondrement progressif du bloc soviétique à partir de 1989 crée pour la CEE un nouveau contexte dans les relations intra-européennes. Comment accueillir les européens issus de ce bloc ? Par la signature du traité de Maastricht en 1992, la CEE franchit une étape importante en établissant des règles claires pour sa future monnaie unique, sa politique étrangère et de sécurité, ainsi que le renforcement de la coopération en matière de justice et d’affaires intérieures (les « trois piliers ») en se préparant à un élargissement considérable. La "Communauté européenne" laisse officiellement la place à "l’Union européenne".
    • De façon significative, dans cette période, l’UE admet en son sein trois états « neutres », mais frontaliers de l’ancien bloc soviétique : l’Autriche, la Finlande et la Suède (1995) prélude à d’autres entrées. Le Marché Unique et ses quatre libertés entre en application en 1993 : la libre circulation des marchandises, des services, des personnes et des capitaux. La monnaie unique (l’Euro) est créée en 1999 pour un usage en 2002, mais pour douze états de l’Union seulement.
    • L’élargissement se poursuit par l’adhésion de pays de l’ex-bloc soviétique (Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie et Slovénie) ou non (Chypre, Malte) en 2004 et en 2007 (Bulgarie, Roumanie) portant à 27 le nombre des états-membres. L’élargissement entraîne une profonde réflexion sur un premier projet de « constitution européenne » qui est rejeté par les électeurs de France et des Pays-Bas en 2005. L’essentiel s’en retrouve néanmoins dans le traité de Lisbonne (2007) qualifié de « traité institutionnel » désormais ratifié par chaque état membre, et en vigueur depuis le 1er décembre 2009. Le traité redéfinit les compétences de niveau national et de niveau supra national, clarifie les modes de prise de décision au sein du Conseil européen par un système majoritaire. Le Conseil européen est doté d’un président pour deux ans et demi et d’un Haut représentant pour les Affaires étrangères pour la même durée. La représentation des populations des états-membres au sein du parlement est aussi redéfinie de façon plus équilibrée.

     

    Union européenne

     

     


    Au lendemain de la guerre, la crainte majeure de beaucoup d’Européens était de voir renaître les antagonismes violents qui avaient provoqué les deux conflits franco-allemands entraînant deux guerres mondiales dévastatrices.

    La reconstruction de l’Europe et la reconstitution de ses économies à l’identique pouvaient, si rien n’était structurellement modifié, conduire à nouveau aux mêmes résultats désastreux. C’est ce raisonnement, dans le contexte de la Guerre froide, qui a conduit quelques hommes politique à imaginer une Europe où l’imbrication des industries et le rapprochement des politiques économiques française et allemande au sein d’une organisation commune rendraient la guerre impossible parce qu’absolument inutile.

    Quel est le bilan de l’Union ?

    - L’Union a permis la mise en place d’un espace de libre circulation des personnes, des marchandises, des services et des capitaux (espace Schengen, Erasmus pour la mobilité des étudiants, des stages sont proposés aux PE2 dans le cadre de leur formation).

    - La monnaie unique s’est imposée dans les échanges internationaux même si la croissance européenne reste inférieure à celle des É-U.

    - En l’espace de 50 ans, on est passé d’une « petite » Europe à une UE à 27. L’Union apparaît pour les pays nouvellement  intégrés comme une structure solide et susceptible de favoriser l’arrivée des investissements étrangers. Ces élargissements suscitent néanmoins l’inquiétude (les anciens adhérents redoutent eux les délocalisations, les concurrences et le coût à supporter).

    Quelles sont les questions actuelles ?

    - parvenir à intégrer parfaitement les 12 nouveaux pays.

    - se prononcer clairement sur le thème de la candidature de la Turquie (dont les premières discussions remontent en 1963). Istanbul, le pôle économique se situe en Europe (sur la rive nord du détroit du Bosphore) tandis que la majeure partie du territoire turc y compris sa capitale Ankara se situe en Asie. Les opposants à la candidature de l’entrée à la Turquie dans l’UE font valoir sa situation géographique non européenne ainsi que ses différences culturelles et religieuses, tandis que ses partisans en font un trait d’union entre les cultures européenne et musulmane.

    - Poursuivre la réflexion engagée sur les thèmes de l’Europe politique et de l’Europe sociale

    - La question des limites de l’extension de l’UE reste posée, sa construction n’est pas achevée.

     

    Lien: http://histoiregeocrpe.over-blog.com/article-la-construction-europeenne-69189891.html


    votre commentaire
  • I La V° République du Général De Gaulle

    • Après l'adoption de nouvelles institutions en 58, le Général De Gaulle donne à la présidence une puissance nouvelle et conduit la vie politique française pendant 11 ans. 3 premiers ministres seulement se succèdent, cela permet la continuité de l'action gouvernementale.
    • De Gaulle achève la décolonisation française en accordant l'indépendance aux colonies d'Afrique Noire et Madagascar, Algérie (1962). Il imprime sa marque à la politique étrangère de la France qu'il considère comme son domaine réservé.

    constitution 1958

     

     

    II L'après gaullisme (1969-1981)

    • Georges Pompidou (69-74) reste fidèle au gaullisme notamment en ce qui concerne la politique extérieur vis-à-vis de l'OTAN, d'Israël et de l'Europe. La présidence est marquée par la politique d'ouverture vers la gauche politique et syndicale. Il crée le SMIC, développe la formation professionnelle et la régionalisation. Sa maladie l'empêche de terminer son mandat. A sa mort, la crise économique qui commence se double d'une crise politique. Les élections de mai 74 oppose la majorité à la gauche (candidat unique François Mitterand).
    • L'arrivée de Valéry Giscard D'Estaing (74-81) à l'Elysée marque une volonté de modernisation. Il s'efforce de séduire l'opinion publique en adoptant un style plus direct et en procédant à des réformes destinées à construire une société libérale avancée.
      - Réformes économiques et sociales: garanties de ressources pour les chômeurs, génaralisation de la Sécurité Sociale, hausse du SMIC, démocratisation de l'enseignement par la création d'un collège unique.
      - Réformes politiques: baisse de la majorité à 18 ans, modification du statut de la Mairie de Paris qui aura un maire.
      - Réformes portant sur les moeurs et pratiques sociales: légalisation de l'avortement par la loi Veil, simplification de la procédure de divorce.

    A partir de 74, la France comme les autres pays est touchée par la crise économique mondiale qui provoque la faillite des entreprises, la hausse du chômage et un changement de majorités aux élections. La progression du chômage explique l'impopularité du président V.G.E. et la victoire de la gauche aux élections de 81.

     

    III Les années Miterand (1981-1995)

        1. Le premier septennat (81-88)

    • Après son élection, F.M. dissout l'Assemblée Nationale où à la suite des élections législatives, le Parti Socialiste obtient la majorité absolue. Sous la direction de Pierre Mauroy, le gouvernement qui comprend 4 ministres communistes met en oeuvre un vaste programme de réformes considérées comme le socle du changement:
      - Nationalisation d'entreprises industrielles, compagnies financières et banques
      - Adoption de grandes réformes sociales (39h, 5° semaine de congés payés, retraite à 60 ans)
      - Abolition de la peine de mort
      - Régularisation des immigrés clandestins
      - Adoption des lois sur la décentralisation dues à Gaston Defferre
      - Mesures culturelles comme la fête de la musique
      1984 L'échec économique conduit le gouvernement à prendre des mesures plus libérales
      1986 La droite remporte les élections législatives
    • La montée du Front National: de 45 à 80, l'extrême droite est quasi absente du paysage électoral français. Mais à partir de 80, il progresse dans l'électoral national. Sa poussée est générale mais le FN est essentiellement implanté dans les grandes villes où vivent les communautés immigrées. Cela conduit certains à un amalgame rapide. Le phénomène fait peser un danger sur les institutions et les valeurs de la République.
    • La 1° cohabitation (86-88). Les élections législatives en 86 qui ont lieu pour la 1° fois au scrutin proportionnel amène une majorité de députés de droite avec une composant d'extrême droite à l'Assemblée Nationale. Cette victoire donne naissance à un gouvernement de cohabitation. A cette occasion, F.M. rappelle le rôle et les attributions du Président de la république et définit clairement les 3 responsabilités:
      - Assurer la continuité de l'Etat
      - Etre le garant de l'indépendance nationale et de l'intégrité du territoire
      -  Veiller à l'application des grands principes sur lesquels se fonde la République

     

        2. La second septennat (88-95)

    Plus questions de rupture avec le capitalisme comme en 81 mais d'une gestion de l'économie de marché teintée de préoccupations sociales.

    Michel Rocard est chargé de moderniser les structures du pays et de s'atteler au problème du chômage et de la pauvreté. Le retour aux problèmes économiques de 90 suivi des scandales politico-financiers provoque l'entrée en force de la droite au pouvoir lors des élections législatives de 93 inaugurant une 2° cohabitation (93-95).

     

    IV La vie politique de 95 à nos jours

        1. Le premier mandat de Jacques Chirac (1995-2002)

    • Les années Alain Juppé (95-97)
      Premier ministre, il est confronté à de nombreuses difficultés: problèmes de la dette publique qui doit être réduite pour que la France puisse satisfaire aux critères établis par Maastricht.
      Les réformes entreprises provoquent le mécontentement dans l'opinion publique: vaste mouvement de grève en décembre 95.
    • La 3° cohabitation (97-02)
      Avril 97, un an avant l'échéance prévue par la constitution Jacques Chirac dissout l'Assemblée Nationale. La victoire de la gauche aux élections l'agislatives l'amène à nommer un permier ministre socialiste, Lionel Jospin, qui forme un nouveau gouvernement avec des représentants de la gauche plurielle et propose aux français un pacte républicain de développement et de solidarité.
      Objectif: Priorité à l'emploi, favoriser la justice sociale, modifier la loi sur la nationalité.
      Les principales mesures concernent la réduction du temps de travail (RTT), l'instauration du PACS, la lutte contre les exclusions sociales.

     

        2. Le second mandat de Jacques Chirac (2002-2007)

     Cette nouvelle élection amène au second tour un duel antre Jacques Chirac (droite) et l'extrême droite (Le Pen) >> séisme politique >>Victoire de J. Chirac à 82% = sursaut républicain.

    Il nomme Jean-Pierre Raffarin premier ministre qui reste jusqu'en 2005, met en oeuvre des réformes (retraites, assurance maladie) et fait voter en 2004 une loi en application du principe de laïcité.

    La victoire du NON au référendum sur le traité européen entraîne sa chute, et il est remplacé par Dominique de Villepin.

     

        3. Les débuts du quinquennat de Nicolas Sarkozy (2007)

    Pour la plupart des analystes politiques, la campagne présidentielle de 2007 est une nouvelle page de la vie politique française. La présence d'une femme au second tour choisie par le parti socialiste est un signe de modernisation de la vie politique.

    Nicolas Sarkozy a initié de nombreuses réformes: réforme de l'Etat, de la Constitution, de l'école, réformes sociales (RSA)

    La réforme constitutionnelle de 2008 qui limite à 2 quinquennats et offre au Président la possibilité de s'adresser aux sénateurs et députés réunis en Congrés représente une évolution de la vie politique.

    schéma pouvoirs

     

     Liens: http://www.crdp-reims.fr/cinquieme/page17.htm

    Vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=4Tf_rsQ6FIM&feature=related


    votre commentaire
  • 1)     Un contexte favorable.

     À partir de 1945, le contexte est favorable à la décolonisation car les deux grandes puissances coloniales (France et Royaume-Uni) n’ont plus les moyens matériels et financiers de maintenir leur domination sur leurs empires coloniaux.

     

    2)     Les étapes de la décolonisation. 

    Une première phase de 1945 à 1955 : les colonies d’Asie.

    -          Inde : indépendance accordée en 1947 par R-U sans guerre de décolonisation grâce à l’action de Gandhi. mais affrontements hindous/musulmans. 2 états sont créés : Union indienne (à majorité hindouiste), Pakistan (à majorité musulmane) = déplacements de population et massacres.

    -          Indonésie : indépendance accordée en 1949 par Pays-Bas après quelques combats.

    -          Indochine : la France se lance dans une longue guerre coloniale qui est perdue en 1954 après la bataille de Diên Biên Phu = indépendance du Laos, Cambodge et Viêt-Nam.

     

    Une deuxième phase de 1955 à 1965 concerne essentiellement le continent africain

    -          Afrique Noire : décolonisation de l’Afrique noire a lieu relativement pacifiquement.

    -          Afrique du Nord : la France reconnaît l’indépendance de la Tunisie et du Maroc mais cherche à se maintenir en Algérie. C’est en effet en Algérie que vivent hors de la métropole le plus de Français (environ 1 000 000 de personnes).

    En 1954, les combattants algériens du FLN s’attaquent à des fonctionnaires et des militaires français : début de la guerre d’Algérie.

    Cette guerre de décolonisation est marquée par des atrocités de part et d’autre : attentats perpétrés par le FLN, torture et exécutions sommaires pratiquées par une partie de l’armée française.

    Cette guerre présente la particularité qu’on y envoie des appelés du contingent faisant leur service militaire. De Gaulle accorde finalement l’indépendance à l’Algérie avec les accords d’Evian en 1962.

     

    Liens: Télécharger « decolonisation.htm »

               Télécharger « décolonisation et guerre froide.pdf »


    votre commentaire
  • I La révolution scientifique et technologique

    A partir de 45, la France connaît des progrés scientifiques et technologiques extraordinaires qui prennent racines dans les recherches faites avant et pendant la seconde guerre mondiale. Ces progrés forment la 3° révolution industrielle et sont à l'origine de nouvelles façons de travailler dans l'agriculture, l'industrie et les services. Les progrés sont plus importants dans 4 domaines.

    • Domaine du nucléaire
      Toutes les découvertes découlent des inventions effectuées entre 1896 (mise en évidence de la radioactivité) et 1905 (théorie de la relativité d'Einstein).
      A partir de 51, on produit de l'énergie à partir de la fusion de 2 noyaux d'hydrogène lègers à une vitesse correspondant à une température du milieu supérieure à 50 millions de degrés.
      1980 Les Etats-Unis expérimentent la "bombe à neutrons" qui tue les êtres vivants en épargnant les équipements.
    • La médecine a progressé de façon considérable dans le domaine de connaissances, diagnostics, traitements.
      1967 1° greffe du coeur
      1982 1° coeur artificiel
      2000 1° bébé français conçu par fécondation in vitro
      Les progrés ont amené l'allongement de la durée de vie.
    • 1° oridnateur inventée, 1947, 1° micro-ordinateur en 1974. Les progrés sont fulgurants jusqu'à une véritable intellignece artificielle (construit le programme d'ordinateur tentant à imiter l'intelligence humaine).
      La conception assistée permet de dessiner un objet en 3D et de l'examiner avant d'avoir commencé à le construire.
      L'informatique révolutionne les communications et se combine avec d'autres découvertes: domaine de la lumière (fibre optique); la reproduction du son, des images et des mouvements. Le couplage informatique-télévision, les satellites et les câbles font de la planète un village global en transmetteur les informations du monde entier.
    • Les transports de plus en plus rapides se sont généralisés depuis les années 60: voiture individuelle, TGV, perfectionnement des avions gros porteurs (raccourcissement des distances et nombre de passagers par vol augmente considérablement).
    • La conquête de l'espace a marqué la deuxième moitié du XX° S.
      1961 L'URSS envoie dans l'espace le premier vol spatial habité.
      20/07/69 Neil Armstrong = 1° homme à marcher sur la Lune.
      1981 1° navette spatiale construite

    Depuis le début du XXI° S, les progrés scientifiques et technologiques se multiplient dans tous les domaines et exigent une adaptation constante des équipements et des structures la nécessité de produire une législation adéquate et uen formation des hommes et des femmes tout eu long de leur vie.

     

    II L'évolution économique et sociale

     

    société de consommation


        1. Les Trente Glorieuses (1945-1973), une période de prospérité

    •  Après 1945, la France comme les autres pays industriels connaît une période de croissance extraordinaire:
      - Baby-boom apporte le surcroît immadiat de demande et soutient l'esprit d'entreprise. Les progrés scientifiques génére de nombreuses innovations qui donnent naissance à de nouvelles activités: transports aériens des passagers, et rajeunissent d'anciennes industries: textile, chimie. La concurrence étrangère contraint les entreprises à améliorer leur compétitivité.
      - Un néo-capitalisme se met en place caractérisé par uen large intervention de l'Etat et par une concentration des entrprises. L'Etat oriente l'économie par la planification incitative, nationalise les secteurs de bases: énergie, charbon, transport, banque et propose des avantages sociaux: c'est l'Etat providence.
      Les entreprises concentrées en firmes multinationales ignorent les frontières et font naître une nouvelle division du travail.
      - Le Plan Marshall d'aide à la reconstruction de l'Europe, proposé apr les américains, octroie 13 millions de dons et de crédits aux européens de l'Ouest.
      - La construction de l'Europe crée une nouvelle dynamique.
      - L'expansion aconomique se manifeste par son ampleur et sa durée et s'accompagne d'un quasi plein-emploi notamment dans le secteur tertiare lié à l'émergence d'un nouveau groupe social: les classes moyennes.
    • Une nouvelle société de consommation
      - La hausse du niveau de vie accompagne le baby-boom qui s'explique par le rattrapage des naissances après la guerre, par le climat de prospérité économique des Trente Glorieuses et par les mesures prises par l'Etat en faveur des familles nombreuses.
      - L'allongement des congés payés permet aux français de partir davantage en vacances et les résidences secondaires se multiplient. L'évolution des activités professionnelles entraîne un allongement de la durée des études.
      - L'épanouissement d'une culture de masse et d'une "civilisation des loisirs" se caractérise par la progression du cinéma, une forte diffusion du livre, l'essor de la radio, de la télévision et par la pratique d'un sport de façon régulière. Parallélement la pratique religieuse baisse dans la plupart des pays industriels même si le besoin de spirituel persiste.
    • La fin des campagnes
      -  Sous l'influence de la PAC, de l'impact des progrés techniques, le nombre de paysans diminue. Les jeunes se détournent de l'agriculture à cause de la hausse d'offre d'emplois non agricoles + conditions de travail moins favorables à la campagne qu'en ville. L'arrivée du progrés technologique amène certains agriculteurs à s'endetter. Enfin l'agriculture productiviste modifie les prcédés de travail, la mécanisation du travail pour augmenter la production fait disparaître les petites exploitations.
      - Entre 1945 et 1960, les campagnes les plus éloignées des villes deviennent de véritables déserts humains. L'exode rural est important, les villes connaissent une  forte croissance, donc on voit apparaître des construction de grands ensembles à moindre coût à la périphérie des villes pour faire face à la crise du logement.
    • Les limites de la prospérité
      - La croissance est inégale: elle ne touche pas les secteurs traditionnels mais ceux des biens de consommation ou les industries de pointe.
      A partir du milieu des années 60, les entreprises ont de plus en plus de problèmes à intégrer les innovations technologiques tout en amortissant leur matériel, connaissant alors les 1° difficultés.
      L'Etat privilégie les entreprises qui soutiennent l'activité et maintiennent l'emploi.
      - A partir de 67, la concentration des entreprises provoque une poussée du chômage.
      Suite aux événements de mai 1968, le temps de travail est uniformisé entre les différentes catégories professionnelles.µUn processus nouveau est amorcé avec l'aménagement du temsp de travail, appelé "flexibilité". Sa mise en oeuvre préserve les droits et les avantages sociaux des salariés.

     

        2. Une croisssance ralentie depuis 1974 

    • En 1974, la France est atteinte par la crise économique mondiale qui provoque des inégalités sociales croissantes et des disparités internationales entre le Nord et le Sud. Cette crise est provoquée par une augmentation du prix du pétrole à cause des 2 chocs pétroliers de 73 et 79, l'insuffisance de la compétitivité des entreprises, le ralentissement démographique qui entraîne une réduction de la production dans les secteurs de l'automobile, de l'électroménager, les matériaux de construction.
    • L'essor du travail féminin et les transfromations de la famille
      - Après 1945, le modèle de la femme au foyer est mis en cause grâce aux progrés de l'éducation et de la formation des femmes. Elles obtiennent le droit de voter et pour être élues, et légalité des droits entre l'homme et la femme est proclamée dans le préambule de la Constitution de 1946.
      Elles deviennent plus libres dans leur sexualité et ont la possibilté de réduire les grossesses non désirées ce qui entraîne une baisse de la fécondité.
      L'accroissement de leur rôle social se manifeste par leur entrée massive sur le marché du travail à un niveau de qualification de plus en plus élevé et par leur reconnaissance dans les instances politiques.
      - Les structures familiales se transforment: le nombre de divorce augmente et de nombreux enfants sont élevés dans des familles mono-parentales ou recomposées.
      Pour répondre à la précarité de ces nouvelles familles, une loi votée au Parlement en 99 a institué le PACS qui crée des droits et des obligation entre les partenaires.

     

        3. La société française au début du XXI° S 

    • La crise économique a provoqué de profondes mutations et accroît les inégalités: on parle aujourd'hui de société à 2 vitesses. Les problèmes de la société sont liés à la montée du chômage, de l'exclusion qui fabrique "les nouveaux pauvres" (SDF, ceux qui touchent le RSA).
      La réduction du temps de travail a favorisé les employés les plus rémunérés et rapproché les couches sociales populaires et aisées mais le chômage entretient les inégalités; le nombre de travailleurs pauvres ne cesse d'augmenter et les discriminations salariales entre hommes et femmes persistent.
      2004: La France qui consacre 30% de son PIB à la protection sociale comptait plus de 3 millions de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté (538€/mois pour une seule personne).
      Depuis 2007, la récession se manifeste par la faillité des banques, la fermeture de nombreuses entreprises, les délocalisations, une montée importante du chomâge, la réduction du nombre de fonctionnaires.
      La crise sociale entraîne un déficit de la Sécurité Sociale, des poussées de violence dans les villes et les banlieues, et la remise en cause des valeurs institutionnelles.
      Le progrés médical est permanent >> double effet: baisse de la mortalité infantile, augmentation de l'espérance de vie (une des plus longues au monde) qui malgré un mini baby-boom depuis 99 provoquera un vieillissement de la population pour le demi siècle à venir (INSEE)
    • L'Etat prend un certain nombres de mesures pour lutter contre la récession: prêts aux entreprises et aux banques, réduction des impôts pour les plus bas revenus, plans soxiaux, mise en place du RSA.
      L'insécurité et la délinquance qui frappent surtout les HLM entretiennent l'isolement et le repli et ruinent les efforts entrepris en faveur de la mixité sociale. Réduire les disparités sociales de la société françase est l'enjeu du XXI° S. 

     

    Liens: Télécharger « article-la-revolution-scientifique-et-technologique-la-societe-de-consommation »


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique