• La représentation de la terre
    1) Quels problèmes pose la représentation de la terre ? (corrigés Nathan p296)
    2) Comment a évolué la façon de représenter la Terre ?

    Océans et continents, ensembles climatiques du point de vue humain
    1) Comment s’organisent les climats à l’échelle du monde ? (corrigés Nathan p296)
    2) Le milieu tempéré est-il vraiment favorable ? (Corrigés Nathan p 296)

    Zones denses et vides de population
    1) Comment expliquer les inégalités de peuplement mondial ? (corrigés Nathan p296)
    2) Les déserts dans le monde : des espaces vides ? (corrigés Nathan p296)
    3) Pourquoi l’Asie est-elle si peuplée ?
    4) Comment évolue l’occupation humaine du milieu méditerranéen ?
    5) Les zones de fortes densités de population à l’échelle mondiale (G4-2009 ; corrigés Hatier 2010)
    6) Comment expliquer les faibles densités de population sur la Terre (corrigés prof)

    Espaces européens : reconnaissance de ses espaces et de ses territoires
    1) Les espaces de l’Union européenne (corrigés Nathan p330)
    2) Les territoires de l’UE

    Repérage des centres et des périphéries européennes
    1) L’organisation spatiale de l’Europe entre centres et périphéries ? (corrigés Nathan p330)
    2) Les périphéries au sein de l’espace européen (corrigés Nathan p330)
    3) La mégalopole européenne : définition et caractéristiques (corrigés Nathan p330+corrigés prof)
    La construction de l’union européenne et son rôle
    1) Le rôle de l’Union européenne
    2) L’UE : quels projets ?

    L’euro, son rôle
    1) Les enjeux de l’euro (corrigés Nathan p330)

    Les facteurs de diversité du territoire français
    1) Les « nouveaux territoires » en France (corrigés Nathan p422)
    2) Corriger les disparités territoriales en France (corrigés Nathan p422)
    3) Le territoire français : résultat d’une longue histoire
    4) Les découpages de la France
    5) La France : des régions attractives et des régions répulsives.
    6) La diversité régionale en France métropolitaine, un atout pour le tourisme (G1-2009 ; corrigés Hatier 2010)
    Les paysages urbains
    1) Les caractéristiques de la périurbanisation (corrigés Nathan p373)
    2) Les mutations des centres-villes (exemples français) (corrigés Nathan p373)
    3) Les villes nouvelles en France
    4) Quelles mutations récentes se sont développées dans les espaces urbains français ? (corrigés prof)
    Les paysages ruraux
    1) Les paysages agricoles en France : diversité ou uniformisation ?
    Les paysages industriels
    1) Quel devenir pour les friches industrielles ? (Corrigés Nathan p372)
    2) Les évolutions des paysages industriels en France
    Les espaces littoraux
    1) Quelles sont les mutations récentes des espaces littoraux ? (corrigés prof)
    2) Les littoraux français : atouts et enjeux (Corrigés Nathan p372)

    Le réseau urbain et les aires d’influence des grandes villes en France
    1) Comment s’organisent les réseaux urbains français ? (Corrigés Nathan p422)
    2) La primauté de l’Ile-de-France, atout ou handicap ?
    3) Les transports en métropole
    4) Paris, une métropole (G5-2009 ; corrigés Hatier 2010)
    5) Quelles sont les caractéristiques des zones périurbaines en France ? (G2-2007)
    Les grands axes de communication en France
    1) Autoroutes et paysages (Corrigés Nathan p373)
    Commerce, service, tourisme et loisirs à travers l’évolution récente des paysages
    1) Les espaces de tourisme en France (corrigés prof)
    2) L’impact du tourisme sur les paysages français métropolitains (G6-2009 ; corrigés Hatier 2010)
    3) L’aménagement de l’espace montagnard : les stations touristiques dans les Alpes françaises (G2-2009 ; corrigés Hatier 2010)

     


    votre commentaire
  • la langue française dans le monde

     

    Lien: http://www.annoncesdelaseine.fr/index.php/2010/11/04/la-langue-francaise-dans-le-monde-organisation-internationale-de-la-francophonie/

     

    Francophonie = ensemble des pays et des personnes s'exprimant en français.
    L'Organisation internationale de la Francophonie regroupe des pays qui s'intéressent à la langue et à la culture francophone.

     

    I L'origine de la diffusion du français

        1. En Europe

    Le français appartient à la famille dans langues romanes dérivées du latin parlé de la période gallo-romaine. Au Moyen-âge, il s'est transformé au contact des peuples germaniques, les Francs.
    Les frontières politiques européennes ont fluctué au cours de l'histoire et aujourd'hui elles ne se superposent pas aux frontières linguistiques. Certains espaces sont bilingues.

     

        2. Hors d'Europe

    • La première diffusion du français hors d'Europe remonte au XVI° S.  Le Canada devient une possession française grâce à Jacques Cartier en 1534 >> Début de l'Amérique française. L'origine de l'influence française au Levant vient de la signature du traité des Capitulations en 1536 par François 1er. Le roi de France devient ainsi le protecteur des chrétiens de l'Empire ottoman. 
    • Le français se diffuse au XVII°, XVIII° S en tant que langue des lettres et des diplomaties durant les périodes du Grand siècle et des Lumières puis comme langue d'enseignement dans le Premier Empire colonial. Elle est restée la langue des intellectuels jusque dans la première partie du XX° S en Amérique latine par exemple.
    • Une seconde vague de diffusion s'opère au XIX° puis au XX° S.
      - La construction du Second empire colonial (1830-1930) favorise une certaine francisation des notables autochtones (Afrique et Asie). Cet héritage colonial explique le maintien du français au Vietnam et au Maghreb.
      - Les institutions privées propagent la langue par la scolarisation, à l'intérieur et hors de l'empire colonial. Ces institutions sont des missions catholiques et protestantes.
      - Après la libération, lors de la décolonisation, l'Etat français s'investit directement dans l'expansion de la culture et de la langue française.

     

    II Où parle-t-on français dans le monde? 

    • Français = langue maternelle: France, Belgique, Val d'Aoste, DROM, Québec
    • Français = langue d'enseignement: AOF (Afrique occidentale française), AEF (Afrique équatoriale française), Madagascar
    • Français = langue commune d'échange dans certains pays d'Afrique subsaharienne

    Les pays francophones se sont associés dans l' OIF pour défendre leur identité culturelle.

     

    III La francophonie et l'OIF

    francophonie

     

    1880 francophones = tous ceux qui sont ou semblent être destinés à rester ou à devenir participants de nore langue.

     

        1. L'Organisation internationale de la francophonie (OIF)

    • Elle réunit des pays dans lesquels le français est plus ou poins utilisé à des titresvariés ainsi que d'autres états qui portent un intérêt au français (Egypte, Macédoine, Roumanie, Bulgarie...)
    • De 18 membres an 1970, l'OIF est passée à 68 pays et gouvernements membres en Afrique subsaharienne, Amérique du nord, Asie du sud-est, Caraïbes, Europe. Le sommet de l'OIF réunit tous les deux ans les chefs de l'Etat et de gouvernement ayant le français en partage pour définir les orientations de la francophonie.

     

        2. Le rôle de l'OIF

    • Plan international: l'OIF se met au service de la paix en coopérant avec l'ONU, en envoyant des missions dans les pays en crise. Elle se met au service de la démocratie, des droits de l'homme en envoyant des missions d'observation des pratiques démocratiques.
    • Pôle coopération concerne l'éducation, l'économie, le développement, la diversité culturelle. Ce pôle favorise la concertation francophone à l'occasion des grandes négociations commerciales multilatérales ainsi que la mise en place d'un centre d'information économique de la francophonie. Il participe à la réforme des systèmes éducatifs aux actions d'alphabétisation, la production de manuels scolaires, l'enseignement du français dans ses centres.
    • Plan culturel: Elle apporte le soutien à la production audiovisuelle, presse écrite, radios locales, l'appui à la circulation des artistes et de leurs créations. Elle coopère avec les différentes aires linguistiques.

     

    IV Les perspectives

        1. Les moyens du maintien et de la diffusion de la langue

    La langue promeut la langue et la culture par l'intermédiaire des services culturels des ambassades, lycées français, organismes privés (alliances culturelles).
    Paris = siège de l'UNESCO, l'organisation culturelle de l'ONU ce qui lui vaut un rayonnement planétaire.

     

        2. Quel avenir pour le français dans le monde?

    • La régression du français concurrencé par l'anglais et d'autres langues tel l'espagnol. La langue existe par sa culture et réciproquement.
      La conservation de son identité culturelle face à l'américanisation du monde est un problème réel pour la France. La concurrence de l'anglais a amoindri la place du français sur la scène mondiale. L'anglais et le français sont les 2 seules langues présentes sur tous les continents.
      Le français est la 2° langue d'enseignement après l'anglais.
    • Le français demeure parlé par 200 millions de personnes environ = 6° rang des langues les plus parlées dans le monde.
      Le français est une langue mondiale grâce à son statut de langue officielle à l'ONU et aux jeux olympiques.
      Le "creuset français" est une réalité jusqu'à nos jours grâce à l'assimilation des populations immigrées au fur et à mesure de leur arrivée. La France s'est toujours efforcé de donner une culture commune aux populations d'origines variées vivant sur son sol.
      L'école a joué un grand rôle dans l'intégration à la française.
      Le Québec est un cas à part. Il considère l'utilisation du français comme un enjeu identitaire. POur défendre sa langue, la province s'est dotée de moyens dont on mesure l'efficacité aujourd'hui (loi 101)
      La francisation des entreprises québécoises + la scolarisation obligatoire en français des enfants dont les enfants immigrés a eu des effets spectaculaires. 

     

    Liens: http://www.francophonie.org/

               http://platea.pntic.mec.es/cvera/ressources/recurfr24.htm

               


    1 commentaire
  • ZEE = Zone Economique Exclusive : Zone d'exploration et d'exploitation des fonds marins de l'Etat côtier. La Convention des Nations Unies a créé en 1982 "le droit de la mer" en fixant les frontières maritimes par les Etats côtiers: le mer territoriale, la contigüe, la ZEE, au delà de 200 miles la haute mer.

     

    dom tom

     

     

    I L'originalité géographique de l'outre-mer

    Elle est composée de terres lointaines, dispersées sur la planète à des latitudes très différentes et qui présentent de grandes différences géographiques avec la métropole. Le statut de ces territoires et leur appartenance à la France d'outre-mer trouvent leurs origines dans l'histoire de l'empire colonial français.

     

        1. Les formes de relief de l'outre-mer

    • Caractère physique principal = son insularité. A l'exception de la Guyane, en Amérique du Sud, de la Terre Adélie (Antarctique) qui sont continentales, toutes les autres terres sont des îles dispersées sur tous les océans. Elles font de la France un pays maritime. Le grand nombre d'îles offre à la France une immense ZEE (2° pays au monde).
    • La plupart de ces îles sont rattachées aux acrs insulaires volcaniques:
      - Le volcanisme est une menace vive aux Antilles. Les montagnes sont une contrainte forte, les hauts sommets sont proches du littoral.
      - Les plaines et les bassins sont de petites étendues, situées le plus souvent sur les littoraux.
      - Les barrières montagneuses sont responsables d'une dissymétrie climatique entre le versant au vent humide et le versant sous le vent chaud et plus sec.

     

        2. Les terres d'outre-mer sont dispersées à toutes les latitudes

    Toute la palette des climats est représentée (polaire >> équatorial). Le tropical est le plus marqué. Le modèle de l'île tropicale exposée aux risques des cyclones domine en Nouvelle-Calédonie et dans les DOM (sauf la Guyane). Le contexte climatique (chaud + pluie) est responsable d'une végétation luxuriante à croissance rapide sur les soles fertiles, des milieux humides onsalubres exposés aux endémies tropicales.

     

        3. Le peuplement de l'outre-mer est contrasté

    • Les îles tropicales sont densément peuplées: Martinique, Réunion. La population est très métissée. Taux de natalité élevé, toujours supérieur à ceux de la métropole >> forte croissance démographique. Ils se rattachent à la catégorie des pays en développement. 
    • Les autres terres sont peu peuplées:
      - Les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises): faiblement peuplées >> conditions climatiques répulsives
      - Saint-Pierre et Miquelon: 6000 habitants
      - La Guyane: luxuriante forêt équatoriale quasi vide, hormis la bordure littorale.

     

        4. Les activités économiques sont spécifiques 

    • L'économie est historiquement liée aux conditions tropicales. Les îles se sont spécialisées dans les cultures tropicales (café, canne à sucre, fruits). La Guyane développe l'exploitation forestière. L'agriculture de plantation est un secteur sinistré.
    • Les acitivités industrielles ne se sont jamais vraiment développées sauf l'extraction du nickel en Nouvelle-calédonie. Cette sous-indsutrialisation explique la dépendance de l'outre-mer vis-à-vis de la métropole, les importations sont toujours supérieures aux exportations.
    • Le tourisme apporte des revenus et des emplois. Les touristes viennent surtout de la métropole et l'activité touristique concurrencée par les destinations voisines moins onéreuses (Cuba, Ile Maurice) connaît un développement limité.
      Le tourisme actif en Polynésie française peut être un outil de développement durable.

     

    II Une histore particulière et des statuts différents

        1. La France de l'outre-mer est un héritage du passé colonial 

    • Cet héritage remonte au XVI° S (Saint Pierre et Miquelon) et XVII° S (Guyane, Martinique, Guadeloupe) qui sont devenues françaises bien avant certaines régions de la métropole.
    • C'est au XIX° S, lors de la construction du Second Empire que la France a pris possession des îles d'Océanie et du sud de l'Océan Indien.
    • Après la seconde guerre mondiale, la plupart des pays colonisés veulent accéder à l'indépendance. La décolonisation n'a pas réglé tous les problèmes de la colonisation. La mémoire se transforme en conscience agissante et explique les incompréhensions entre les peuples du nord et du sud.

     

        2. Les statuts des terres d'outre-mer sont en perpétuelle évolution

    • Le département. Dans le cadre de la décolonisation sous la IV° République, en mars 1946, l'Assemblée Nationale vote la loi d'assimilation qui transforme la Guyane, Martinique, Guadeloupe et Réunion en départements: les DOM. Mayotte devient le 31 mars 2011 le 5° DOM ( http://www.lalsace.fr/actualite/2011/03/27/mayotte-101-e-departement )
    • La région. Depuis 2004, la Polynésie française et la Nouvelle Calédonie forment des POM (Pays d'outre-mer). La Polynésie est la seule terre à avoir un président de pays. La Nouvelle-Calédonie a un statut spécifique en attendant qu'un référendum local décide en 2014 de son indépendance ou de son maintien dans la République (http://www.world-territories.com/ttfr/lesaviezvous.php#5)

     

    http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/francophonie/dom-tom.htm

     

    III La place à part de l'outre-mer

        1. Le mal développement

    Il désigne un développement dépendant de l'assistance extérieure à la place des activités locales, totalement ou partiellement. L'éloignement, la dispersion et la diversité des statuts de l'outre-mer expliquent son existence.

    • Les DROM sont de plus en plus dépendants de la métropole
      - Le secteur tertiaire public est très développé. Depuis la départementalisation, l'Etat français emploie un grand nombre de fonctionnaires. Ils reçoivent un salaire supérieur à ceux de la métropole, ce qui provoque un désésquilibre dan sles sociétés locales.
      - Les DROM bénéficient de la politique sociale métropolitaine: allocations, RSA
    • Les DROM sont des régions ultra-périphériques
      - Les régions ultra-périphériques ou RUP font partie de l'UE avec les mêmes droits et obligations et bénéficient donc des aides européennes.
      Politique de cohésion régionale de l'UE = réduire les inégalités en accordant une priorité dans l'attribution des aides communautaires aux régions des pays les plus en retard sur le plan économique, celles sont le PIB < 75% du PIB moyen de l'Europe. Les DROM en font partie.
      - Outre-mer = périphérie défavorisée souvent secouée par des revendications sociales? C'est un ensemble fragile, plus pauvre que la métropole, mais plus riches que les pays voisins des Caraïbes >> frein aux échanges.
      Le développement des RUP est freiné par l'insularité, le relief, l'éloignement de l'Europe.

     

        2. La participation à la puissance française

    • Une puissance pélogique (=liée à la mer) donnée à la France par la ZEE de la France (10 millions km², 172 îles d'outre-mer). 4,8 millions km² se situe autour des 118 îles répertoriées en Polynésie française. Les étendues océaniques sont explorées et exploitées pour ses ressources de la pêche, hydrocarbures, nodules métalliques sous-marins.
    • Un rayonnement scientifique apporté grâce à la Terre Adélie. Le Traité de l'Antarctique (1959) reconnaît ce continent comme terre propice à la recherche scientifique et la coopération internationale. Complété en 1991 par le protocole au Traité sur l'Antarctique, relatif à la protection de l'environnement en Antarctique, il accorde la priorité aux activités de recherche scientifique, inetrdit les activités militaires, l'exploitation des ressources minérales. La France, dans le cadre de recherche spatiale, a installé une base de lancement des fusées Ariane à Kourou en Guyane.
    • Une puissance politique et militaire est assurée par la présence géographique de la France sur tous les océans. Elle contrôle les grandes routes maritimes. De nombreux militaires stationnent sur les terres d'outre-mer.

     

    L'outre-mer donne à la France une présence mondiale.


    votre commentaire
  • France = grand pays touristique avec 82 millions d'arrivées en 2008.
    Atouts naturels et humains.

    La Côte d'Azur s'étend de Cassis ou Hyères jusqu'à Menton. Elle couvre un epartir du département du Var, Alpes-Maritimes dans son entier + Monaco. La région s'est fortement urbanisée en bord de mer pour répondre à la demande touristique.

     

    I Le littoral touristique du Golfe de Saint-Tropez

    croquis saint tropez

     

    Littoral coupé de pointes et baies, entouré de collines boisées, longé par une route de bord de mer. Le Golfe est encadré par des villages: Saint-Tropez, Saint-Maxime.
    Marinas Port Grimaud + Marinas de Cogolin occupent le fond du Golfe.

        1. Saint -Tropez, une station touristique internationale devenue un mythe

    •  La création du mythe débute par la découverte du petit port de pêcheurs

      Signac saint tropez

       A la fin du XIX° S, le peintre Paul Signac s'y installe et y invite de nombreux peintres.
      Musée de k'Anonciade rappelle que St-Tropez est un foyer actif de l'avant-garde picturale.
       Dés 1950, le monde artistique et parisien y descend pour les vacances d'été.
      Le mythe s'accentue avec l'arrivée de B.B (1960). Depuis c'est un des lieux préférés de détente  de tout le Paris mondain + jet-set internationale.
    • Les structures d'accueil de la station se sont adaptées à cette catégorie de clientèle. Il dispose de 2 palaces 4 étoiles (luxe), 8 hôtels 4 étoiles, 11 hôtels 3 étoiles + camping.
      La cité conserve tout son charme grâce à son patrimoine architectural préservé, la citadelle = vieille  ville avec ses ruelles ombragées.
    • Le port et les plages sont renommés (Bouillabaisse, Pampelonne, Canebiers...) Le port a des installations modernes = port d'escales où se retrouve les yachts de la jet-set + nombreux événements.

     

        2. Les marinas au fond du Glofe de Saint-Tropez

    Créées de part et d'autre d'un petit fleuve "la Giscle" sur des terrains alors insalubres, infestés de moustiques, marécageux jusque 70. Les canaux et les espaces sont remblayés pour constituer des presqu'îles au fond du Golfe.

    • Le port Grimaud est surnommé "La petite Venis provençale".

      port Grimaud

       L'architecte marin Spoerry a imaginé une cité lacustre, avec une architecture douce qui devait s'intérgrer dans le paysage méditerranéen. Il a adopté certains principes: refus de l'uniformité, adpatation au climat par l'orientation des ruelles, canaux pouvant accueillir tout type de bateaux de plaissance. Chaque maison a une façade pour l'accés terrestre et une façade donnant sur un quai bordant un canal, auquel peut être amarré un bateau devant la porte.
    • Marinas de Cogolin

      port Grimaudmarina Cogolin

       Architecture caractérisée par des immeubles modernes à plusieurs étages. Le port comprend 3 grands bassins privés, 5 îlots d'immeubles résidentiels.

    Le territoire de St-Tropez n'est travaersé par aucune route de grande importance. La commune est presque totalement occupée par des propriétés bâties sur de grandes parcelles. Des constructions se concentrent autour des vieux villages et surtout sur le littoral du Glofe créant un paysage mité.

     

    III La protection du littoral

    Beauté, paysages et équipements de qualité : essentiel pour le développement du tourisme. Volonté de préserver la ressource paysagère, en étant plus attentif à l’intégration des équipements dans l’environnement. Préoccupation aussi pour la qualité des eaux de baignade + risque de pollution marine.

    Le milieu littoral est fragile dans la pression démographique, notamment en haute saison quand la population locale est multipliée par 4 ou 5. Le littoral est particulièrement sensible au phénomène d’urbanisation.

    Notion de prévention en zone touristique et littorale

    • Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres créé en 75. Objectif : sauvegarder l’espace et les sites naturels dans le respect de l’équilibre écologique. En janvier 2009, le domaine relevant du Conservatoire du littoral comporte 600 sites naturels se déployant sur 1000 km de rivage. Plusieurs se situent sur la presqu’île de Saint Tropez et longeant le Massif des Maures au Nord de Sainte Maxime.
    • Loi littoral 1986 a précisé le cadre juridique des interventions du Conservatoire. Interdit de bâtir en dehors des espaces urbanisés sur une bande littorale d’une largeur de 100 m + construire routes à moins de 2 km du rivage. Propriétaires doivent laisser un accès à la mer pour tous.
    • Loi paysage du 9/01/93 exige une étude d’impact préalable à la construction notamment sur le littoral. Etudes également réalisées en montagne, dans les vallées et près des villes.
    • Labels à forte connotation touristiquesymbolisent la qualité environnementale des stations balnéaires :
      • Pavillon bleu (85) récompense et valorise chaque année les communes et les ports de plaisance répondant aux critères environnementaux requis.
      • Label de port propre atteste les bons résultats de la politique de surveillance et d’amélioration de l’état environnemental du port.

     

    Cette volonté de préserver les paysages devient universelle et s’exprime dans des conférences internationales.

    Un grand nombre de pays se préoccupent désormais d’un développement plus harmonieux.

    • Grenelle de l’environnement

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique